in vitro Tunisie

in vitro Tunisie

L’in vitro en Tunisie est une technique de procréation médicalement assistée (PMA) qui consiste à provoquer une fécondation en dehors du corps humain, lorsqu’il ne le permet pas naturellement. Elle est réalisée dans des milieux de culture dont la composition est proche de l'environnement naturel de l'utérine.

La fécondation in vitro en Tunisie est uniquement autorisée pour les couples mariés qui ont des difficultés à concevoir. Ces difficultés peuvent être causées par : une endométriose, une altération des trompes, une infertilité masculine ou mauvaise pénétration des spermatozoïdes dans la glaire cervicale, etc… Elle n’est cependant recommandée qu’après l’échec d'une série d'inséminations intra-utérine, jamais en premier lieu.

Prix in vitro en Tunisie

Les prix in vitro en Tunisie sont moins chers qu’en France ou en Algérie :

Fécondation in vitro sans séjour : 1850€

Fécondation in vitro avec séjour : 2850€

Le prix en dinars de la FIV peut être obtenu par devis.

Devis Gratuit

Déroulement d’une fécondation in vitro

Pour écarter toute cause anatomique empêchant une fécondation et afin d’élaborer un dossier pré-FIV, un certain nombre d'analyses médicales sont indispensables (spermogramme, dosage hormonaux, tests sérologiques, etc.).

Par la suite, la meilleure technique de FIV sera indiquée aux conjoints : FIV conventionnelle ou FIV avec micro-injection : ICSI (indiquée en cas de problèmes d’infertilité masculine sévère).

Le fécondation in vitro  en Tunisie se déroule comme suit :

In vitro en Tunisie

Stimulation ovarienne et monitorage des ovaires :

Le cycle menstruel naturel de la femme ayant été supprimé, par voie médicamenteuse depuis environ 2 semaines, on lui administre une dose d'hormone (FSH) sous forme d'injection quotidienne pour stimuler l’ovulation, déclencher le développement simultané de plusieurs follicules et pouvoir par la suite prélever des ovocytes (avant l'ovulation).

On effectue des dosages sanguins hormonaux tous les jours pour surveiller le traitement. Des échographies vaginales permettent de contrôler la maturation folliculaire.

Lorsque les follicules sont matures, l'ovulation est déclenchée, par injection d'hormone HCG.

La ponction folliculaire :

Elle est réalisée par voie vaginale, 35 heures après le déclenchement de l'ovulation, sous contrôle échographique, et sous anesthésie locale ou générale.

Le médecin ponctionne chaque follicule grâce à une aiguille adaptée.

La préparation des gamètes au laboratoire :

La préparation des ovocytes : les liquides folliculaires contenant les ovocytes sont transmis au laboratoire. Ces derniers ne sont pas tous fécondables.

La préparation des spermatozoïdes : Le sperme est recueilli le jour de la ponction, après masturbation du conjoint dans un récipient stérile. Il est par la suite préparé au laboratoire avec une élimination du liquide spermatique qui aurait un effet délétère sur la fécondation, les débris cellulaires et certaines bactéries.

La mise en fécondation :

FIV classique : Les spermatozoïdes préparés sont déposés au contact des ovocytes dans un milieu de culture nutritif et favorable à leur survie.

Les spermatozoïdes mobiles viennent au contact des ovocytes sans aucune aide extérieure.

FIV ICSI : on procède à une présélection des spermatozoïdes. Les plus puissants et ceux qui ne présentent pas d’anomalies morphologiques sont conservés.

Un spermatozoïde est introduit à l’aide d’une micro pipette à l’intérieur de chaque ovocyte.

Culture, développement et transfert embryonnaire

Tous les ovocytes ne sont pas forcément fécondés.

Les ovocytes fécondés (zygotes) sont mis en culture et deviennent des embryons. Ils sont par la suite observés et sélectionnés (de 1 à 3 embryons).

Dans la majorité des cas, les embryons sont transférés deux à trois jours après la ponction.

Le transfert embryonnaire se passe sous contrôle échographique, à l’aide d’un cathéter que le médecin introduit à l’intérieur de l’utérus. Les embryons y sont déposés et s’y développeront jusqu’à leur implantation.

Afin de minimiser tout risque de complication, un seul embryon, sélectionné selon des critères spécifiques, est proposé chez les femmes de moins de 36 ans.

Suites d’une fécondation in vitro

  • Bouffées de chaleur
  • Douleurs abdominales
  • Nausées
  • Saignements
  • La reprise des activités quotidiennes pour la femme peut se faire immédiatement.

Résultats d’une fécondation in vitro

Les conjoints doivent attendre environ 12 jours avant que la grossesse puisse être détectée.

Un taux légèrement plus élevé de poids de naissance inférieur à la normale.

Un taux plus élevé de naissances prématurées.

Les chances de grossesse sont d'environ 20 à 23% par cycle de FIV.

Quelles sont les complications possibles suite à une FIV ?

Le déroulement de l’in vitro en Tunisie peut être interrompu pour plusieurs raisons (non réponse à la stimulation, problème de qualité ovocytaire, échec de la fécondation, échec de l’implantation embryonnaire, etc.).

Des complications liées au geste chirurgical de ponction sont possibles (hémorragie, infection, etc.).

Des complications liées à l’hyperstimulation ovarienne sont rares (Gonflement, douleurs abdominales, troubles digestifs, etc.). Une consultation en urgence est alors nécessaire.