Le désavantage de la perte du poids dont personne ne parle

Les gens qui perdent beaucoup de poids après une intervention chirurgicale ou un régime amaigrissant croient qu’ils n’ont plus de problèmes à traiter. En effet, confiants avec une silhouette plus mince et une meilleure santé, ils n’auront rien d’autres à espérer. Pourtant, ce que beaucoup ne réalisent pas, c'est qu’une perte de poids significative peut avoir un effet secondaire. L'excès de peau est totalement déprimant puisque la plupart de ces gens affirment qu’ils passent des heures à essayer de trouver des vêtements pour cacher leurs formes malgré leur satisfaction de leurs exploits. De plus, il existe également des problèmes de santé qui sont liés à l'excès de peau comme les infections ou l’irritation cutanée et les maux de dos.   Cet aspect caché de la perte de poids se produit en raison de dommages aux couches profondes de la peau qui sont maintenues forts et souples grâce à l'élastine et au collagène. Cependant, une considérable prise de poids étire la peau qui perds sa résistance et son élasticité avec le temps.  Malheureusement, en perdant du poids, la peau ne se rétracte pas.

Les motifs de la dégradation de la peau

Les facteurs qui affectent la qualité de l’épiderme incluent l'âge, le temps de la perte de poids et le nombre d'enfants pour les femmes. En outre, les patients obèses ou en surpoids ou les jeunes mamans finissent par avoir la peau flasque au niveau de l’abdomen, à l'intérieur des cuisses, au niveau de la poitrine et sous les bras. Tout cela provoque une infection bactérienne, fongique ou virale en raison des plis d'excès de peau.

La détresse

Ces patients ne semblent pas avoir été préparés pour cette situation au préalable. Certains se demandent pourquoi ils n’ont pas été informés des moyens qui permettent d’ôter l'excès de peau sur la face interne des bras ou des cuisses avant qu’ils soient opérés.

Autres complications

L'excès de peau relâchée et flasque est l’un des complications médicales qui laissent un sentiment suicidaire puisque grand nombre de patients détestent à nouveau leurs corps. D’ailleurs, certains reprennent leurs mauvaises habitudes alimentaires et se consolent avec la bouffe.